Les évenements

Úr Heimaslóð, Sögusetri Vestmannaeyja
Stökkva á: flakk, leita

La fête nationale des Vestmannaeyjar. Sans doute la fête le plus célèbre aux Îles et la fête la plus appréciée au continent. Une fête de trois a quatre jours ou la joie de vivre règne. Il y a des spectacles, du feu sur Fjósaklettur, des feux d’artifices et du chant, et les tentes blanches partout, typiques pur cette fête ou tout le monde peut entrer pour déguster le macareux fumé, le café, entre autres délicatesses.

Goslokahátíð (la fête de la fin de l’éruption) une des choses nécessaires dans les festivités des Îles. Toujours le week-end qui suit le troisième juillet, la journée quand on a déclaré la fin de l’éruption de 1973. Le point de culmination est le samedi soir, quand les musiciens se retrouvent à Skvísusund et tout le monde chante comme il le veut. Beaucoup ceux qui sont partis des Îles, reviennent pour ce weekend.

Le treizième. La journée de la fin de Noël. Une parade avec des flambeaux et des personnages mythologiques, des elfes et des trolls. La fête se termine aux feux d’artifice.

Le premier jour de l’été. Aussi une journée de fête, une parade et des spectacles. Les scouts, Faxi, et l’association de support des handicapés mentaux, organisent les festivités. Le tradition s’est installé que ce jour là, on déclare le nom de l’artiste officiel de la ville.

Le jour des marins. Toujours un jour de fête aux Îles, normalement. Le premier week-end de juin, samedi et dimanche. On pratique des sports liés à la pêche dans le port. La fête se déroule surtout le samedi mais les événements traditionnels se passent le dimanche, vers l’église.

Le 17 juin. La fête nationale islandaise, longtemps fêtée un peu moins aux îles que ailleurs en Islande. Depuis quelques ans la fête nationale est devenue de plus en plus importante, avec des parades et des événements culturels.

Pysjutíminn (le temps des poussins). C’est une période annuelle aux îles, mais difficile à placer exactement dans le temps. Quand les poussins des macareux commencent à sortir du nid, ils suivent les lumières de la ville et se perdent un peu partout, dans le rues et des jardins. Alors les enfants courent partout avec des cartons pour ramasser les poussins pour les laisser sortir vers la mer. Parfois il y a des familles entières qui participent à ce spectacle unique au monde.